Articles

BIBLIOGRAPHIE sur la psychologie positive :

 

- Sur l'optimisme :

  • La force de l'optimisme, Martin Seligman, Inter Editions, 2008
  • Comment être heureux et le rester, augmentez votre bonheur de 40%, Sonja Lyubomirsky, Ed Flammarion, 2008
  • Vivre, la psychologie du bonheur, Mihaly Csikzentmihalyi, Ed. Robert Laffont, 2004
  • Le développement de la personne, Carl Rogers, Ed. Intereditions, 2eme édition, 2005
  • Devenir le meilleur de soi-même, besoins fondamentaux, motivation et personnalité, Abraham Maslow, Ed. Eyrolles, 2008

 

- Sur l'intelligence émotionnelle :

  • L'intelligence émotionnelle, Daniel Goleman, Ed. Robert Laffont, 1997

 

- Sur la communication non violente

  • La communication non violente au quotidien, Marshall Rosenberg, Ed. Poche, 2017

 

- Sur l'EMDR :

  • Des yeux pour guérir, EMDR, la thérapie pour surmonter l'angoisse, le stress et les traumatisme, Francine Shapiro, Ed. Couleurs psy Seuil, 2005

 

- Sur la pédagogie positive :

  • La discipline positive pour les adolescents, Jane Nelsen et Lynn Lott, Ed. Poche, 2015

 

- Sur les couples heureux :

  • Les couples heureux ont leurs secrets, les 7 clefs de la réussite, John Gottman et Nan Silver, Ed. Latès, 2000
  • Qui sont ces couples heureux, gérer les crises et les conflits de couple, Yvon Dallaire, Ed. Poche, 2007

 

- Sur psychologie positive dans le monde et en entreprise :

  • Introduction à la psychologie positive, Jacques Lecomte, Ed. Dunot, 2014
  • Les entreprises humanistes, Jacques lecompte, Ed. les Arènes, 2016

 

- Sur les alternatives économiques éthiques, équitables et humaines :

  • Demain, un nouveau monde en marche, Cyril Dion, Ed. Actes Sud, 2015
  • Entreprendre sans détruire, l'écolonomie, Emmanuel Druon, Actes Sud, 2016   
 
Le stress au travail
- En France, l'Accord Nationnal Interprofessionnel sur le stress au travail, signé le 2 juillet 2008 par tous les syndicats patronaux et de salariés, a transposé dans le droit français l'Accord Cadre Européen sur le stress au travail du 8 octobre 2004.Cet accord national met en avant la nécessité d'agir sur les causes dans l'organisation du travail, propose des indicateurs de situations à risques, suggère des pistes de prévention
En effet, avec l'évolution socioéconomique, les nouveaux outils de gestion et de technologies de l'information, certains modes d'organisation et de pratiques managériales, la précarité des emplois, l'augmentation de la charge de travail et la pression temporelle, le stress coûte cher aux entreprises et à l'individu : en effet, plus de 27% des salariés europées déclarent leur santé affectée par des problèmes de stress au travail (Enquête de la Fondation Européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail, Dublin, 2005). Aujourd'hui, la pénibilité est davantage psychologique que physique, un mal-être, une souffrance, qui peuvent conduire au burnout et plus dramatiquement au suicide !

Le stress chez l'individu, selon Richard Lazarus (1984), Psychologue Américain spécialiste du coping, "résulte de la perception d'un déséquilibre entre les contraintes imposées par l'environnment et ses ressources pour y faire face".
Les facteurs de stress peuvent être d'origine organisationnels, relationnels (liés au travail), ou personnels.
Les effets du stress peuvent être délétères et se manifester à plusieurs niveaux : physique, somatique, émotionnel, cognitif, comportemental,  relationnel, organisationnel, social... 
Face au stress, l'individu a 2 réponses possibles, explique le Professeur de Psychologie Américain Martin Seligman : une réponse passive (réaction de détresse, résignation, sentiment d'impuissance) ou une réponse active, positive (centrée sur la résolution de problème, la focalisation positive pour mobiliser ses ressources). Cette dernière implique la gestion de soi et de la relation à l'autre (intelligence émotionnelle), la confiance en soi, l'assertivité... des compétences dites "psychosociales" qui se développent, et c'est bien là l'une des missions du Psychologue : aider la personne à analyser la situation problème au niveau global, comprendre et agir sur ses réactions émotionnelles, cognitives et comportementales, trouver du sens, mobiliser ses ressources personnelles et celles de son environnement, s'ajuster au mieux en développant un coping efficace pour mieux rebondir. Car oui, aller mieux, c'est possible !

Dans le milieu du travail, le rôle du Psychologue du Travail est aussi d'aider à évaluer et prévenir les risques psycho-sociaux (des risques professionnels qui se situent à l'interface de l'individu (le psycho) et de son milieu de travail (le social) et qui mettent en jeu l'intégrité physique et psychique des salariés et qui ont par conséquence un impact direct sur le bon fonctionnement des entreprises), avec une méthodologie, des outils, un cadre conceptuel scientifique, une déontologie (le Psychologue est soumis au secret professionnel et au respect de son Code de Déontologie), et des actions, à la fois au niveau organisationnel (information, sensibilisation, formation, conseil, accompagnement collectif), et au niveau individuel (accompagnement individuel), afin de favoriser la qualité de vie au travail, le bien-être et l'excellence.

Les individus ne sont pas tous égaux face au stress ! 
Certains individus en effet, ont des traits de vulnérabilité, des vulnérabilités qui peuvent être d'origine bio-psycho-sociale, mais qu'il est possible de moduler en agissant sur les variables cognitives, émotionnelles, comportementales, en développant l'empowerment, la résilience, le coping, et le soutien social...
Selon l'OMS, "la santé mentale est un état complet de bien-être phsysique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie"; la santé psychologique au travail est décrite comme un état d'équilibre cognitif, émotionnel et comportemental qui permet à la personne de produire, d'entretenir des relations professionnelles, de participer aux activités de son milieu de travail et d'en tirer satisfaction.
Il est des entreprises où il fait bon vivre, des entreprises où les dirigeants sont conscients des risques psychosociaux et favorisent un développement durable et éthique des ressources naturelles et des Hommes...
Des exemples d'alternatives positives :
- DRUON Emmanuel, Entreprendre sans détruire, l'écolonomie, Ed. Actes Sud, 2016
- Demain un nouveau monde en marche, Cyril Dion, Ed Actes Sud, 2015

copingcf. notre formation "Savoir gérer son stress et développer un coping efficace"
   
 





ACT WELL SARL - 300 route des Crêtes, 06560 Valbonne Sophia Antipolis - Téléphone : 04 93 00 60 77
SIRET 488 953 803 000 27 - APE 7022Z - N° Organisme de Formation Professionnelle 93 06 06 09 506 
Habilité IPRP sous le n° 2013-03-06-040 à la DIRECCTE PACA
Conseil - Bilan de compétences - Bilan d'orientation professionnelle - Formation - Consultation - EMDR - Coaching - Team building
deco zen fleur